*

Logo Télé-Québec

Format familial

Diffusion : Mardi au vendredi 14 h

Rediffusion : Aucune rediffusion

Durée: 30

Du 6 au 20 juin

Posez votre question à nos experts

Nos experts (Julie, Stéphanie, Florence et Alexis) sont là pour vous aider.
Vous avez des questions pour elles ? N’hésitez pas, posez les ! L’équipe de Format Familial sélectionnera une question par semaine et nos expertes partageront leurs trucs et conseils sur le site.




Une question par semaine sera sélectionnée par nos experts parmi toutes les questions envoyées.

Votre question

Notre réponse

18 novembre 2014

Bonjour, mon garçon a 10 ans. Depuis 3 semaines il dit avoir eu 3 blondes, il parle avec elle un soir via son Ipod et voilà c'est sa blonde. J’ai lu quelques-uns de ces messages et ils se disent des « je t'aime », « mon amour », « tu me manques ». Il me semble que c'est prématuré et je me demande vraiment s'ils comprennent vraiment ce que ca veux dire, mais surtout s’ils le pensent vraiment ??
Je me pose la question car, il me semble que c'est sérieux ces mots-la, merci de m'éclairer ! Valérie

Valérie

18 novembre 2014

Votre garçon en est à ses premiers balbutiements amoureux et à son âge c’est tout à fait normal! Effectivement, les premiers sentiments amoureux qui apparaissent chez l’enfant sont sérieux pour lui/elle. Il est en période de découvertes quant à ce qu’il ressent. Vous avez raison de dire que ces mots sont significatifs, mais pour lui ils raisonnent avec ce qu’il éprouve actuellement, simplement. Alors que de votre côté, ces paroles font écho à votre propre expérience! Rassurez-vous en continuant de rester à son écoute et de faire des vérifications occasionnelles du contenu et de la teneur des communications. Restez disponible s’il a envie de vous parler, sans toutefois forcer les confidences.

Julie Pelletier, sexologue

4 novembre 2014

Que fait-on quand notre adolescent de 18 ans ne va plus à l'école (le met-on dehors)?

Aglaë

4 novembre 2014

Bonjour Aglaë,

En fait, la question est plutôt : qu'avez-vous envie de faire? Quelle réaction correspond à vos valeurs? À 18 ans, il faut aussi prendre en considération les désirs et valeurs de notre enfant (devenu adulte) : la poursuite des études prend-t-elle une place importante pour lui? Est-ce que son choix est mûri ou s'agit-il d'un coup de tête?

Dans un premier temps, il serait pertinent de discuter de tout cela avec lui, pour ensuite voir quels sont ses plans. Envisage-t-il de travailler? Dans quel domaine? Est-il conscient des répercussions à moyen et long terme de sa décision?

Certains parents donnent le choix à leur enfant : pour rester sous mon toit, soit tu vas à l'école, soit tu travailles. Ou encore, d'autres donneront un délai de 6 mois après la fin des études pour que leur jeune se trouve un logement. Encore une fois, une multitude de solutions est possible. Encore faut-il choisir celle qui nous convient et nous correspond.

Bonne discussion et...bonne prise de décision!

Stéphanie Deslauriers, psycho-éducatrice

17 octobre 2014

Bonjour !Ma question est la suivante: Mon fils de 8 ans et demi trouve injuste que je ne veuille pas qu'il joue a des jeux vidéo coté adolescent et mature(jeux de guerre et de fusils) puisque la plupart de ses amis de son âge jouent a ce genre de jeux. A la maison je continue de les interdire mais quoi faire lorsque ses amis l'invitent chez eux? S'il y a un âge sur les jeux ce doit être pour une bonne raison? Merci d'avance

Nathalie

24 octobre 2014

Bonjour Nathalie,

En effet, les cotes attribuées aux différents jeux vidéos ont leur raison d'être. Par exemple, les jeux violents ou encore, à caractère sexuel sont prévus pour les adolescents ou les adultes. Ce n'est effectivement pas du contenu destiné ou approprié aux enfants.

Bravo de tenir votre bout et d'interdire ce genre de jeux à la maison! Mais vous avez bien raison : il est difficile d'intervenir lorsque cela se déroule à l'extérieur de la maison. Si vous connaissez bien les parents de l'ami de votre enfant, vous pouvez tenter une discussion avec eux à ce propos. Si vous ne vous sentez pas à l'aise de le faire ou si vous sentez de la fermeture du côté de vos interlocuteurs, vous pouvez discuter avec votre enfant. Lui demande pourquoi il pense que ce genre de jeux n'est pas destiné aux enfants de 8 ans. Vous pouvez également aborder le contenu auquel il est exposé (par exemple, discuter de sa vision de la violence, des armes à feu, etc. ainsi que de votre vision à vous). N'oublions pas que l'ouverture engendre l'ouverture et que mieux vaut être mis au courant si notre enfant a joué à des jeux que vous interdisez lorsqu'il est chez des amis que de ne pas le savoir du tout!

Bonnes discussions!

Stéphanie

Stéphanie Deslauriers, psychoéducatrice

17 octobre 2014

Ma fille vient d’avoir ses règles… Est-ce que je dois profiter du moment pour tout lui expliquer sur la contraception ?

Claire Lortie

31 octobre 2014

La venue des menstruations pourrait effectivement être un prétexte extraordinaire pour discuter contraception, amours, relations gars/fille et même hygiène de vie (car elle se pose sans doute bien des questions sur l’impact de cette situation dans sa vie quotidienne – douleurs, activités sportives, humeur…). Étant donné qu’il est parfois difficile d’avoir ce type de conversation avec notre ado, je vous suggère d’utiliser des volumes éducatifs pour compléter l’information que vous aurez commencé à lui transmettre. En restant disponible et à l’écoute, elle saura qu’elle peut toujours se tourner vers vous pour approfondir certains sujets ou vous faire part de son état émotif du moment ! Un livre que j’adore pour cette période : « L’encyclo des filles » écrit par Sonia Feertchark et Catel Muller aux éditions Plon

Julie Pelletier, sexologue

1 
2 
4